Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le Mer Oct 01, 2014 8:18 pm



Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Démarrer son premier bac d'eau salée 
Auteur Message
Lionfish
Lionfish
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim Oct 22, 2006 1:06 am
Messages: 8482
Localisation: Québec
Vous en êtes a votre première expérience en eau salée? Voici un petit résumé qui vous permettra de savoir tout le matériel dont vous avez besoin pour démarrer votre projet du bon pied! Pour le choix du matériel, il faut tout d'abord savoir quelle type de système on désir monter. Ainsi, un bac ne contenant que des poissons ne demandera pas le même équipement qu'un récif.

Le bac

Contrairement a la croyance populaire, il n'est pas nécessaire de posséder un énorme bac pour se lancer en eau salée. Disons ici qu'un minimum de 10 gallons est recommandé mais que plus la cuve sera grosse, plus il sera facile d'établir un écosystème stable et plus le choix de peuplement sera varié. Il va sans dire par contre que les couts sont proportionnels a la taille du bac désiré. Règle générale, on choisit le plus gros que notre budget, notre espace et notre plancher peut supporter! :wink:

L'éclairage

Ici, tout dépends du type de peuplement que l'on veux dans notre bac. Pour un bac de type FOWLR (fish only with live rock), un éclairage standard constitué de néons T8 ordinaire suffit. Par contre, c'est plutôt rare en eau salée de se limiter uniquement aux poissons, la plupart d'entre nous voudront ajouter des coraux. La encore, il faut savoir déterminer quel type de coraux on veux maintenir afin de choisir l'éclairage adéquat. Il existe plusieurs type et puissance d'éclairage, chacuns comportant leurs avantages et inconvénients. Ainsi, avec du power compact, on peut maintenir des coraux mou (softies) et la plupart des LPS (large polyps scleractinians ou large polyps stoney). Avec du T5 HO, on peut maintenir softies, LPS, la plupart des SPS (small polyps scleractinians ou small polyps stoney) et des clams (avec qqs contraintes en fonction de la sorte, voir ce post: http://www.reefconcept.com/forum/viewtopic.php?t=2429 ). Avec du metal halide (MH), on peux maintenir toutes les espèces de coraux et invertébrés photosynthétiques, dépendemment du wattage choisit. Règle générale, on installe une ampoule MH par 2" de bac.

Le brassage

Le brassage est un autre point très important dans un bac d'eau salée. Il permet l'oxygénation de l'eau, prévient l'accumulation de sédiment et est bénéfique pour la pousse des coraux (pour plus de détail: http://www.reefconcept.com/forum/articl ... rticles=16 ) Il est donc recommandé d'installer des pompes(minimum 2) afin d'obtenir un minimum de 20 fois le gallonage de votre bac en brassage. Et encore là, tout dépends du type de coraux choisit. Les softies vont demander moins de brassage que les LPS qui, a leur tour nécessitent moins de brassage que les SPS.

L'écumeur de protéine

Avec la roche vivante, c'est le coeur du système de filtration d'un bac d'eau salée. Il retire les protéines de l'eau avant que ces dernières ne subissent le cycle de l'azote (protéines-acides aminées-ammoniac-nitrites-nitrates-azote gazeux) en utilisant une propriété physique bien simple. En effet, les protéines sont des composés hydrophobes, c'est-à-dire qu'elles n'aiment pas l'eau (ce qui explique le phénomène de gras de surface...les protéines s'accumulent à l'interface air-eau). Ainsi, on injecte une grande quantité d'air dans la colonne d'eau du l'écumeur et comme les protéines ont plus d'affinité avec l'air qu'avec l'eau, elles se collent aux bulles d'air et son ensuites expulsées dans la coupelle de collection. Les 2 caractéristiques les plus importantes d'un écumeur de qualité sont la quantité d'air injecté ainsi que le temps de contact de l'eau avec l'air. En partant de ce principe de base, il est facile de deviner que plus la pompe est puissante et génère une grande quantité d'air et plus le corps de l'écumeur est gros, plus l'écumeur sera efficace. Il existe principalement 3 sortes d'écumeurs. Les hang-on (qui s'accrochent sur le cadre du bac), les internes et les externes. Les hang-on sont généralement conçus pour les aquariums sans décantes et/ou de petit volume (inférieur à 100 gallons). Les internes, comme leur nom l'indique, fonctionnent dans le bac ou dans la décante. Les externes, qui sont les plus puissants, sont installés à l'extérieur du bac et généralement couplé avec une décante. Il est à noter par contre que les écumeurs externes peuvent aussi être installés dans la décante. Posez beaucoup de questions et renseignez vous adéquatement afin de choisir cette pièce d'équipement car elle constitue le coeur du système de filtration et souvent, la réussite de votre bac y est largemement associée. Il est possible de faire rouler des bacs de faible volume sans écumeur, mais son absence devra être compensée par une routine d'entretien rigoureuse (ce qui augmentera le cout d'entretien de votre bac puisque vous devrez acheter plus de sel).

La décante

Il s'agit d'un second bac relié en série avec le bac principal. La décante n'est pas nécessaire sur les bacs de petits volume mais deviens pratiquement inévitable sur les gros bacs afin de pouvoir y coupler un écumeur de protéine adéquat pour le volume du bac. Elle comporte énormément d'avantages comme de pouvoir installer un gros écumeur, cacher le matériel qu'on ne veux pas voir dans ou autour du bac principal, augmenter le volume d'eau (donc la stabilité du bac). De plus, elle facilite grandement l'entretien et l'ajout d'additifs. On peut aussi y insérer un réfugium et y faire la culture des macro-algues (qui sont aussi un moyen de filtration efficace des nutriments). La circulation d'eau entre la décante et le bac principal se fait à l'aide d'une pompe de remonté, dont la puissance devra varier selon la grosseur et la hauteur de la tuyauterie, le volume du bac et les autres pièces d'équipement qu'on voudra y brancher.

Les réacteurs

Il en existe ici plusieurs sortes, plus ou moins nécessaires selon le type de bac que vous désirez avoir. Réacteur à média, réacteur à calcium, réacteur à kalkwasser, réacteur à nitrates, il en existe plusieurs types qui ont tous leur utilité. Le réacteur à média est, selon moi, un incontournable en aquariophilie marine. On y insert une résine anti-phosphate qui absorbe ce composé néfaste en eau salée car il ralentit la croissance des coraux, favorise la prolifération des algues nuisibles et est, malheureusement présent dans presque tout les types de nourriture. Les réacteurs à calcium et à kalkwasser deviennent nécessaire Ou du moins, nous facilite grandement la vie) dans le cas de bacs très abondemment peuplés en coraux et invertébrés grand consommateurs de calcium et de carbonates comme les coraux dures et les bénitiers. Le réacteur à nitrates, comme son nom l'indique, aide à éliminer les nitrates grâce au souffre, qui favorise sa transformation en azote gazeux, qui retourne ensuite dans l'atmosphère.

La roche vivante

Comme mentionné plus haut, elle effectue la filtration de votre bac, avec l'écumeur de protéine. Elle sert aussi de support aux coraux et invertébrés ainsi que de cachettes pour les habitants du bac. Généralement, on ajoute 1lbs de roche vivante par gallons mais cette quantité peut varier. L'important, c'est de choisir une roche comportant une porosité la plus grande possible, pour y permettre la prolifération des bactéries du cycle de l'azote.

Le sel

Il existe plusieurs sortes de sel sur le marché. Comme l'eau salée est le milieu de vie direct de vos futurs habitants, il est important de choisir un sel de qualité. La encore, tout dépends du type de bac que vous désirez. Les paramètres varient d'une marque de sel à l'autre, vous devrez donc judicieusement choisir le type de sel qui conviendra le mieux à vos besoins.

Les tests d'eau

Il existe une grande variété de paramètres à tester en eau salée. Pour un FOWLR, les plus importants sont le pH et les nitrates. Pour un récif, le pH, les nitrates, le calcium, l'alcalinité et le magnésium sont aussi d'une importance capitale. Si votre budget le permet, l'achat d'un pH mètre est un choix judicieux car il permet de monitorer en temps réel la valeur de votre pH. Cet instrument devient essentiel lors de l'ajout d'un réacteur à kalkwasser ou à calcium.

Hydromètre ou réfractomètre

Ces 2 instruments permettent de mesurer la densité (ainsi que la salinité dans le cas du réfractomètre). L'hydromètre mesure la densité de l'eau à l'aide d'une aiguille flottante et d'une échelle graduée. La densité correspond au poid de l'eau salée vs celui de l'eau douce. Cet appareil est plus ou moins fiable, mais il permet de donner une indication de la quantité de sel dans votre eau. Le réfractomètre lui, est beaucoup plus précis. Par le principe de diffraction de la lumière en présence de molécules diverses dans l'eau (ici le sel), il donne une indication précise de la densité ou de la salinité (en ppt, partie par trillion) de l'eau.

Voici donc un bref résumé de l'équipement nécessaire afin de démarrer adéquatement en eau salée. Maintenant, il ne vous reste qu'a vous documenter le plus possible et à poser toutes les questions qui vous passeront dans la tête...et à apprécier ce merveilleux monde qu'est l'aquariophilie d'eau salée! :D

_________________
Cath

-Sent from my computer using my fingers-

Image


Dim Nov 30, 2008 9:55 am
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 1 message ] 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à: